Sommes-nous capables de rencontrer les pauvres pour arriver à rencontrer la vérité ? Ou avons-nous peur de perdre la face ? Avons-nous peur de perdre la face à cause de l’Evangile ?

Sommes-nous capables de comprendre que les pauvres nous évangélisent ?

Sommes-nous capables de laisser Dieu nous surprendre ?

​Avant de porter un regard sur mon prochain, ne faut-il pas commencer par soi-même ? Ne faut-il pas convertir son style de vie, revoir nos modes de communication, de consommation, notre façon d’agir, et faire son devoir avec honnêteté, ne pas exercer l’autorité comme pouvoir et comme source de privilèges ?

Tag(s) : #Réflexion

Partager cet article

Repost 0