Pour fêter les 400 ans du charisme Vincentien, nous aurons la joie d’accueillir les reliques de Saint Vincent de Paul (son cœur), le mardi soir 23 mai dans l’église Saint Louis, lors d’une grande soirée de prière. (20h30 précises).

Sa vie est très liée à celle de Fontainebleau. Nous vous proposons de découvrir cette histoire.

Quelques détails sur la vie de Saint Vincent de Paul

Saint Vincent de Paul a marqué le XVIIe siècle de toute la force et la ferveur de sa foi et de son dévouement dans le domaine social, intellectuel et spirituel.

Né dans une famille de pauvres cultivateurs des Landes, le 24 avril 1581, à Pouy - aujourd’hui Saint-Vincent-de-Paul -, il gardait les troupeaux, mais, remarquant son intelligence, ses parents firent des sacrifices pour lui permettre d’aller faire des études : à Dax, chez les Cordeliers, puis à l'université de Toulouse. Il fut ordonné prêtre en 1600.

En 1605, devant revenir de Marseille à Narbonne par la mer, pour rejoindre Toulouse par la diligence, il fut capturé par les pirates barbaresques et emmené esclave à Tunis. Son quatrième maître (1607) étant chrétien renégat, Vincent réussit à le convertir (par l'effet miraculeux des prières à Marie qu'il chantait en travaillant dans les champs !), et il se rendit à Rome avec lui pour obtenir son pardon.

C'est là qu'on lui confia une mission diplomatique confidentielle auprès d’Henri IV. Il est alors apprécié des « Grands » de la Cour sur lesquels il pourra désormais compter pour soutenir ses projets envers les plus pauvres.

Nommé curé de Clichy (1611), il fut chargé de l’éducation des enfants de Philippe de Gondi, Général des Galères. Mais (1617) se sentant prisonnier de cette famille aisée, il s'évada nuitamment pour évangéliser la paroisse la plus misérable de France, Châtillon-sur-Chalaronne, tout près d'Ars.

Son influence comme directeur spirituel était si importante que Louis XIII l'appela à son chevet dans ses derniers moments. Impressionnée par sa personne, la reine Anne d'Autriche le nomma membre et Président du Conseil de Conscience qui se tenait régulièrement dans les châteaux royaux. C'est à ce titre que Vincent de Paul vint plusieurs fois à Fontainebleau, avant même d'y fonder en ville les Sœurs de la Charité.

Mettant son énergie au service des œuvres de Charité qu'il avait instituées, il est mort à Paris le 27 septembre 1660 et fut canonisé en 1737.

Actuellement, son corps est exposé dans la chapelle des Lazaristes – Missionnaires - la communauté religieuse qu'il avait fondée -, rue de Sèvres à Paris.

 

Plus de détails sur notre page ici

 

Prière à Saint Vincent en usage au berceau de la SSVP

 

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0