Lors de son premier discours sur la finance depuis son élection, le pape François 1er dénonce la « dictature de l’économie » et appelle à « une réforme financière qui soit éthique ».

« Le pape aime tout le monde, les riches comme les pauvres, mais le pape a le devoir, au nom du Christ, de rappeler au riche qu’il doit aider le pauvre, le respecter, le promouvoir »

 

cf Journal Les Echos du 16 05 2013

ou ici en pdf

Tag(s) : #Divers

Partager cet article

Repost 0