Le pape François a été jusque-là plutôt discret sur les questions éthiques. Dimanche pourtant, à l'occasion de la prière du Regina Coeli (qui remplace l'Angelus jusqu'à la Pentecôte), il a nettement pris position pour «le respect pour la vie dès le moment de sa conception», s'opposant, en clair, à l'avortement. Il a aussi encouragé les fidèles italiens à se joindre à une campagne de signatures européenne visant à «garantir la protection juridique de l'embryon».

----> http://www.undenous.fr/

Partager cet article

Repost 0